Comment affronter une peur ?

Ce qui nous bloque, ce qui nous freine le plus dans notre vie est la peur.

La peur est un sentiment profond qui engendre en nous de multiples émotions.

 

En effet, lorsque nous ressentons de la peur, nous restons prostrés, figés et incapables d’agir.

Ou alors, nous pouvons ressentir de la frustration, de la colère. Nous pouvons également devenir agressifs ou nous résoudre au silence.

Nous le voyons, la peur véhicule avec elle son lot d’émotions et de réactions diverses.

Pourtant, connaissons-nous vraiment ce qu’est la peur ?

La peur est une idée, une projection de ce que pourrait être une situation, une réaction si nous agissions de telle façon.

Nous nous projetons : « Si je fais ceci, si je pense comme cela, si j’essaie de…. Alors il m’arrivera ceci, il se peut que je perde cela… Etc. »

La peur est notre incapacité à nous projeter dans un scénario qui nous serait profitable.

Notre nature humaine nous fait percevoir la plupart du temps le scénario catastrophe.


La peur est toutefois légitime et est nécessaire malgré tout car elle nous permet de juger une situation qui pourrait nous mettre en difficulté.

Non, je parle ici de notre peur au quotidien qui nous empêche d’agir alors que nous aimerions.

Cette peur est conditionnée en nous depuis de nombreuses années aux réactions à certains événements de notre quotidien.

Nous nous sommes résigné à combattre, à lutter contre la peur que le résultat ne soit pas à la hauteur de nos attentes. L’idée même que le résultat ne puisse se présenter devant nous, ou qu’il ne soit pas aussi fort que ce que nous désirions nous bloque et nous paralyse.

L’humain est très fort pour déguiser ce sentiment de peur sous diverses appellations :

« Je n’ai pas le courage, je n’ai pas envie, ce n’est pas mon habitude, ce n’est pas mon caractère… »

Or sous ce camouflage, une seule notion existe : nous avons peur !

Peur non pas des autres, non pas du résultat, non pas du futur puisque par définition, il n’est pas encore présent. Notre plus grande peur, c’est la peur de nous-même !


En affrontant mes propres peurs, qui vais-je découvrir ? Un autre moi-même ? Un individu que je connais peu ou mal au final ? Vais-je décevoir les autres ? Serais-je abandonné ?

Voilà ce qu’abritent nos peurs : devenir un ou une autre, se révéler à soi-même de la façon la plus honnête possible et peut-être abandonné un monde, un entourage qui ne nous convient plus.

Listez vos plus grandes peurs dans un carnet et réfléchissez aux raisons qui font que vous entretenez ces peurs depuis de nombreuses années.


Si cet article vous intéresse, vous pouvez le partager et le commenter.

Pour aller plus loin, je vous invite à télécharger mon guide offert « 10 jours pour changer sa vie »

en renseignant votre email ci-dessous.


Je pense qu’il y a plusieurs secrets pour atteindre une forme de vrai bonheur.

Le premier est de vous accepter tel que vous êtes et d’aimer profondément la personne que vous êtes aujourd’hui.

Inutile de vous culpabiliser et de sans cesse remuer le passé sur ce que vous avez fait ou ce que vous n’auriez pas dû faire.

AUJOURD’HUI est un nouveau jour et si vous le décidez, vous pouvez en faire le point de départ d’une nouvelle vie. La plupart d’entre nous avons à apprendre cela : Nous aimer à nouveau.

 


Aider les gens à reprendre confiance en eux et à développer leur propre estime fait partie de ce qui m’inspire au quotidien dans mon programme PTV.

L’étape suivante est donc tout naturellement d’avoir confiance en vous-même. Croyez en vos sentiments, croyez en vos choix, croyez en votre intuition. Vous devez apprendre à croire en vos possibilités.

Une autre clé majeure du bonheur est de comprendre que vous êtes désormais 100% responsable de ce qui se produit dans votre vie. Comme nous l’avons vu, le passé est le passé et il est inutile de trainer ce qui peut être un fardeau pour certains d’entre nous.

Cela veut dire que vous devez cesser de vous plaindre et tenir les autres pour responsable de votre situation. Que ce soit votre famille, votre entourage, votre manque d’argent, de connaissances, etc…


Je ne dis pas que certaines situations ne nous échappent pas complètement. Certaines personnes traversent des périodes où elles sont confrontées à la maladie, et je ne souhaite pas que mes propos soient déformés en tenant ses personnes responsables de la situation dans laquelle elles sont. Non, ce que je veux dire par cette notion de responsabilité est que dans n’importe quelle situation, aussi extrême soit elle, vous devez orienter votre esprit et vos pensées vers le meilleur.

Cela implique que vous devez comprendre et vous imprégner de l’idée que la vie que vous vivez est une réalité créée par les pensées que vous produisez ; les images que vous formulez dans votre esprit, les sentiments que vous éprouvez, les choix et les décisions que vous prenez ou laissez de côté…

À partir du moment où vous acceptez cette idée fondamentale, vous pouvez commencer à créer la vie que vous voulez en utilisant en pleine conscience le pouvoir de votre esprit et de vos pensées. 


Sur ce chemin du changement, nous devons également laisser nos jugements et nos préjugés, notamment à l’égard de nos proches. Nous devons laisser vivre les autres comme bon leur semble sans porter de critique à leur égard.

Une grande part de notre peine et de nos tourments vient du fait que nous essayons souvent de contrôler des choses ou de contrôler la vie des autres en pensant qu’ils ne font pas le bon choix, qu’ils ne sont pas avec la bonne personne, qu’ils ou elles feraient mieux de changer de travail, de mieux éduquer leurs enfants etc…

Lorsque vous arrêtez de juger les gens et abandonnez l’idée de « contrôler » leurs vies en recentrant vos pensées sur ce qui est important pour vous, vous trouvez alors une paix intérieure parfaitement alignée avec l’état d’esprit nécessaire à la réalisation de la vie que vous voulez créer.

Jérôme Chatelain.